Claude et le Costa Rica! Pura Vida!

 

DSC00537
Au Costa Rica avec mon amoureux, mon ami mon amant et mon mari (Claude)

Mon mari n’était pas en ce printemps 2006 un grand voyageur, je cherchais pour notre anniversaire de mariage une destination vers le sud qui l’attirerait. Avec l’aide de ma conseillère en voyage je cherchais quelque chose d’autre que les destinations classiques comme la Floride, Cuba, le Mexique ou encore la République Dominicaine. Elle m’a alors demandé, qu’est-ce qu’il aime faire votre mari? Il adore se promener en forêt, observer les petits oiseaux. Bingo! j’ai ce qu’il vous faut! Le Costa Rica!

 

DSC00543
Plage d’origine volcanique

Ce fut un bon choix puisque mon mari a adoré son voyage. Nous étions logés pour une semaine dans un tout inclus, sur la côte du Pacifique.  Nous avons souvent pris de longue marche sur la plage. Le sable était très différent de celui des plages à lequel j’étais habitué puisqu’il est d’origine volcanique. A ce propos, il y avait plusieurs volcans  à visiter dans les environ dont le POA et l’Arenal.

C’est durant ce séjour que j’ai appris, grâce à la patience de mon mari et ma persévérance, à faire de la planche. Eh ! oui! j’ai surfé sur les vagues de l’océan pacifique. J’ai perdu quelques morceaux durant cette aventure tel un soulier de plage et une casquette mais nous sommes amusés comme des petits fous!

 

Nous avions choisi quelques excursions pour mieux découvrir la région, dont bien sûr une visite au Parc Manuel Antonio. Le parc Manuel Antonio était impressionnant par les nombreux paresseux qui y dorment, les petits singes et aussi les curieux coatis avec  leurs grands nez et grandes langues.

Une visite à l’un des volcans étaient aussi au programme mais étant donné la trop grande distance de notre site au volcan l’Arenal, nous avons donc opté pour la visite du POA. Malheureusement le temps était au brouillard ce qui fait que nous n’avons rien vu, je me suis donc contenté d’acheter des cartes postales qui montraient ce que je n’ai pas vu.

 

DSC00600
Avec notre guide lors de la visite du volcan POA. Du brouillard en masse mais des odeurs caractéristiques.

 

Lors de cette excursion, il y avait aussi une visite à un jardin où il y avait de nombreux oiseaux mouches. Un petit coin de paradis pour l’ornithologue qui est mon mari.

 

Le retour fut plus long que prévu car les réseaux routiers  ne sont pas encore très développés notre autobus a dû suivre un plein camion de melon de miel tout le long du chemin de retour.

Côté technologique,  j’ai pu envoyer des nouvelles à ma mère et aux enfants par un poste d’internet disponible à l’hôtel. Lors de ce voyage j’avais encore ma petite caméra qui consommait toujours autant de batteries ainsi qu’un petit cellulaire de type flip flop. Cependant j’allais recevoir durant l’automne, pour mon anniversaire,  ma première caméra numérique de la part de mon mari et des enfants. Un vrai petit bijou!  J’allais avoir la chance de l’utiliser en octobre de la même année pour l’un des plus beaux voyages de ma vie. Un pèlerinage en Terre Sainte (Israël et Jordanie) .

Mon mari a adoré si bien que depuis ce voyage à  chaque 5 ans nous avons fait un voyage en 2005 pour nos 20 ans le Costa Rica, 25 ans la croisière aux Iles de la Madeleine, 30 ans Hawaii.

Et ça continue!

 

 

 

 

 

Publicités

Éric, Cuba, Fidel et le Che!

Eric
Éric dans ses années de Petit Chanteur du Mont-Royal de l’Oratoire St-Joseph.

C’est au printemps 2004 que j’ai prise la décision de voyager avec chacun des membres de ma famille à tour de rôle. J’ai décidé de procéder de cette façon car cela devenait de plus en plus complexe de jongler avec l’horaire de tous pour réussir à partir en voyage en même temps. J’ai débuté l’aventure avec mon fils aîné, Éric, de nature pas difficile, c’est celui qui semble le plus apte pour le début de cette aventure. Le choix de la destination est simple, Cuba, le soleil et la plage. Éric semble curieux de visiter le pays de ses deux personnages qui ont marqué l’histoire de Cuba soit Fidel Castro et l’un de ses anciens lieutenants le mythique du Che Guevara.

Les préparatifs du voyage se déroule bien, pas besoin de visa, ni de vaccins spéciaux pour cette destination.  Nous sommes logés dans un complexe hôtelier familial que ma conseillère en voyage m’a suggéré. Le Brisas del Caribes à Varadero offre tout ce qu’une famille souhaite trouver dans un tout compris. Un style différent de l’hôtel Tuxpan où j’avais séjourné l’année précédente avec ma collègue de travail Caro. Des restaurants, une piscine, de nombreuses activités nautiques, et une plage qui n’en fini plus , tout pour ne pas s’ennuyer!

J’ai pris l’habitude et je m’en cache pas, j’adore réserver mes excursions sur place. Cela me coûte sûrement plus cher mais j’aime me laisser imprégner par les sensations  que j’ai sur les lieux même. Avec mon fils nous avons pris trois (3) excursions,  soit excursion en jeep dans la jungle, une sortie en catamaran pour nager avec les dauphins et une visite à la Havane.

Je n’ai malheureusement que quelques photos de ce voyage puisqu’à l’époque je n’avais qu’une caméra qui bouffais littéralement des batteries. L’internet n’était pas encore accessible.

Notre première sortie prévue à notre agenda était la randonnée en jeep. Nous avons dégusté de l’extrait de jus de canne à sucre, ce fut une grave erreur car par la suite moi et mon fils avons été malade.  Chanceux malgré tout, les deux jours où nous sommes restés au lit ont été des jours de pluie. J’ai pu remettre  la sortie en catamaran pour voir les dauphins un autre jour ainsi que notre excursion à la Havane.

Pour nous repartir lentement nous avons été visité Varadero à bord d’une petit train.  A notre retour nous sommes retournés nous coucher car il fallait être frais et dispos pour le lendemain pour notre expédition en catamaran.  Mon fils s’est très bien débrouillé lors de notre sortie. Il  a eu chance de se baigner avec des dauphins. Par la suite nous sommes allés manger sur une île paradisiaque, il a eu la chance de goûter à de la langouste. Avec sa peau blanche il s’est bien enduit de crème solaire et sa casquette ne l’a pas quitté du voyage. L’eau , le sel , le sable et le soleil tout y était pour un bon coup de soleil ou de chaleur. La prudence était de mise sur tout que le lendemain nous avions un long trajet en autobus pour nous rendre dans la capitale de Cuba, La Havane.

Nous sommes promenés dans les différents marchés. Mon fils s’est senti un peu mal à l’aise face aux gens qui sollicitaient de l’argent. Comme le rhum et les cigares ce n’étaient pas vraiment pour lui, il s’est jeté sur les boissons gazeuses. Notre guide était très sympathique et nous en a appris beaucoup sur la situation géopolitique et économique de Cuba.  Nous avons eu la chance de nous promener en coco taxi dans les rues de la Havane. Au resto, nous sommes restés prudent en consommant des valeurs sûres pour nos estomacs et intestins qui étaient encore fragile des jours précédent.  Le poulet sous toutes ses formes a été notre mets de prédilection pendant les jours qui ont suivis.

Nous avons fait aussi une petite sortie en petit catamaran offert sur le site de notre hôtel.  Éric a trouvé que nous sommes promenés très loin de la côte. Ce fut une odyssée mémorable. Éric a aimé son voyage à Cuba. Cuba Si!

Depuis il a eu la chance de voyager en Autriche, en Italie, aux États-Unis et il revient des Émirats Arabe dont Dubai. Mais le meilleur c’est qu’il est l’heureux papa d’une mignonne petite fille et une seconde est prévue pour la fin de juillet cette année.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Élise, Paris et Amélie Poulain!

Paris nous voici! C’est un peu ce que nous avons dit moi et ma fille en ce doux printemps 2005!

Voyage Paris 2005 020
Élise à Paris Printemps 2005 au Sacré Coeur de Montmartre

 

J’ai adoré ses quelques moments de complicité avec ma fille. Jeune adolescente elle semble être une future femme qui va être déterminé dans la vie. Pour l’instant Élise est plutôt dans une période artistique puisqu’elle danse et donne des cours de danse.

Elise
Élise lors de son spectacle de danse au Collège Notre-Dame

Suggestion de Ginette, ma super conseillère en voyage, prendre un petit hôtel dans le quartier de Montmartre, le quartier des artistes et de la coqueluche des jeunes filles présentement soit la fameuse Amélie Poulain. L’hôtel des Arts est bien situé puisqu’elle est près d’un métro et d’une station d’autobus près de la butte Montmartre. Nous sommes à cinq minutes en bas de la rue du Moulin Rouge et de quinze en haut (la montée est plus longue Ah! Ah!) du Sacré Coeur. Le quartier des artistes est palpitant. J’ai d’ailleurs fait faire un portrait de ma fille par l’un d’eux.

Voyage Paris 2005 023
Le fameux Moulin Rouge

J’ai la chance de communiquer avec mon mari via un petit café internet non loin de notre hôtel car encore là la technologie internet en 2005 n’est pas encore accessible pour tous. De voyage en voyage je vois l’évolution de l’accès à cette technologie. Je ne le sais pas encore mais je vais recevoir mon premier cellulaire lors de mon anniversaire  l’automne suivant.

Voyage Paris 2005 038
Moulin à la Galette sur notre rue près de l’hôtel des Arts en montant vers le Sacré Coeur de Montmartre.

Élise a préféré prendre l’autobus plutôt que le métro. Cela nous a permis à toute les deux de découvrir des recoins cachés de Paris. Nous avons quand même pris la passe de trois jours pour l’autobus Hop On Hop Off qui te permets de débarquer dans les différents lieux les plus chauds de Paris. Bien sûr Élise a voulu aller magasiner sur les Champs Élysées. Elle a vite déchanté lorsqu’elle a vu les prix en Euro ! Mais déambuler lentement était des plus agréables.

Comme nous n’étions pas trop loin nous sommes rendus au monument du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe, et là j’ai eu une sensation bizarre, je suis venue toute triste. J’ai aussi encore eu à Paris une autre étrange réaction, mais cette  fois à l’intérieur de l’Église Notre Dame. J’avais si hâte de la visiter, mais une fois à l’intérieur un fort sentiment d’oppression m’a saisi, j’avais comme l’ impression d’étouffer, j’ai trouvé d’ailleurs l’intérieur très sombre, j’avais juste hâte de sortir de cet endroit et de me retrouver à l’air et à la lumière. Ma fille pour sa part a trouvé ma réaction des plus étranges mais a trouvé la visite fort intéressante. Je vous jure j’aurais vu apparaître le bossu Quasimodo et Esmeralda à la sortie que cela ne m’aurait pas surprise.

Voyage Paris 2005 007

Élise et moi ont adoré la cuisine française, notre coup de coeur va à un petit resto non loin de notre hôtel et dont le nom a bien plu à ma fille puisqu’elle adore les chats. La Nous nous sommes présentées bien trop tôt au resto à la Queue du Chat pour souper ce soir là, le chef cuisinier n’était pas encore arrivé. Nous étions encore sous l’effet du décalage horaire ainsi que nos estomacs. Nous sommes retournées un peu plus tard, et nous avons mangé un repas mémorable, l’un des meilleurs de notre séjour.

 

Voyage Paris 2005 040
Un bon petit resto sympa!

Nous nous sommes rendus à la Tour Eiffel mais il y avait tellement de monde et la file d’attente était si longue que nous avons décidé de prendre plutôt la petite croisière sur la Seine qui était comprise lors de l’achat de mon voyage.

Voyage Paris 2005 009
Croisière sur la Seine

Pour terminer nous ne pouvions passer par une visite au Château de Versailles.

Nous avons été estomaqué pas tant de grandeur et de luxe. J’avais souvent vu des reportages sut TV5 mais être là en personne. Waouh! La galerie des miroirs m’a fortement impressionné. Ma fille plus pragmatique s’est exclamée que l’entretien de tout cela devait prendre des siècles.

Les jardins sont immenses et nous avons eu de la chance  puisqu’il a fait ni trop chaud ni trop froid. Déambuler sur les pas du roi soleil et de sa cour, de Marie-Antoinette et de ses dames de compagnie,  sans oublier les nombreux autres personnages célèbres, c’était magique!

Le petit Trianon a suscité quelques sourires ainsi que quelques commentaires savoureux de la part de notre guide, d’ailleurs cela m’a motivé à relire quelques pages de l’histoire de Versailles et du fameux roi soleil.

Pendant notre séjour ma fille adorait en soirée s’étendre et regarder la télévision. Mais voilà lors du troisième soir, une triste nouvelle, le Pape Jean-Paul II est décédé. Ce fut la nouvelle bien sûr qui a monopolisé tous les stations d’Europe, il n’y avait donc que cela à la télévision au grand damne de ma fille. Nous nous sommes donc rendues pour la soirée de veille au Sacré Coeur. Il y avait d’ailleurs une foule immense.

Voyage Paris 2005 034
Devant le Sacré Coeur en 2005 après l’annonce de la mort de Jean-Paul II

 

Pour les soirées qui ont suivi j’ai finalement trouvé quelque chose pour nous changer les idées et que ma fille aime soit  le cinéma. Nous avions une de ces salles de cinéma de quartier juste en face de notre hôtel. La salle était toute petite, loin de nos grandes salles de cinéma à laquelle nous somme habitués. Disons que le film que nous avons vu ne passera pas l’histoire, mais cela nous a permis de nous changer les idées. Ce film a d’ailleurs pris des mois à parvenir jusque dans nos salles de cinéma.

Mon premier voyage en Europe a été un succès, la traversée de l’océan s’est bien déroulée  et j’espère d’avoir donner le goût à ma fille de voyager. Malheureusement nous n’avons pas croisé Amélie sur notre chemin mais peut-être un autre fois!

 

Voyage Paris 2005 039
Au revoir Paris! Au plaisir!

 

 

 

 

Pèlerinage en Italie (Qui est-tu Padre Pio?)

Santuario_PadrePio
Sanctuaire San Giovanni Rotondo

Fondée au XIe siècle par les pèlerins qui se dirigeaient à la Grotte de l’ Archange-Saint-Michel, la ville de San Giovanni Rotondo, dans les Pouilles, est connue dans le monde entier comme la ville où vit Padre Pio de Pietrelcina, le capucin des miracles, devenu Saint en 2002. Il institua un Sanctuaire à côté de l’ancienne église conventuelle de Santa Maria delle Grazie (Sainte Marie des Grâces), où se trouve également le grand Sanctuaire inauguré le 1er juillet 2004.

IMG_6621
Padre Pio

Le couvent des Capucins est le lieu où le Saint vit du 4 septembre 1916 au 23 septembre 1968, date de sa mort. C’est ici qu’en 1918 Padre Pio reçut les stigmates et que se vérifièrent tous ces phénomènes surnaturels qui ont mené à sa béatification et, successivement à sa canonisation.

IMG_6616
Arlette devant l’exposition concernant Padre Pio


Visiter ce couvent et les cellules où Padre Pio mena son existence équivaut à faire un saut dans des lieux riches de spiritualité et de mysticisme: une étape obligée pour les dévots et les touristes.

SanGiovanniRotondo
Santa Maria delle Grazie (Sainte Marie des Grâces)

A côté du couvent surgit l’église de Sainte Marie des Grâces. Dédiée à l’origine à Sainte Marie des Anges, l’église fut consacrée en 1629. Inauguré en 1959 à la demande, et grâce à la volonté de Padre Pio, le vieux Sanctuaire a accueilli, jusqu’à la réalisation du sanctuaire plus récent, des milliers de fidèles et de pèlerins qui chaque année se retrouvent cette petite ville des Pouilles, pour visiter les lieux où le saint vit sa foi.

La crypte du vieux Sanctuaire a accueilli, jusqu’à il y a quelques années, la tombe de Padre Pio, qui a été ensuite déplacée dans la crypte du nouveau complexe adjacent. Dans la partie souterraine a été réalisée une église inférieure, exactement comme la Basilique des Saint François d’Assise qui accueillit les dépouilles du Saint. Le revêtement en cuivre pre-oxydé confère à la structure une couleur verte.

IMG_6645
Tombeau de Padre Pio

Toujours dédiée à Sainte Marie des Grâces, le nouveau Sanctuaire conçu par Renzo Piano occupe, avec son énorme structure en forme de coquillage, environ 6000 mètres carrés et il représente la deuxième église d’Italie en termes de dimensions, après le Dôme de Milan. Inauguré dix ans après le début des travaux, et également connu comme l’ « Église de Padre Pio », le nouveau sanctuaire a été financé presque entièrement par les offres des pèlerins et il peut accueillir 6500 fidèles.

IMG_6632
Nouveau sanctuaire

 

Selon le bon vouloir de Padre Pio, l’église, dont les murs sont en pierre d’Apricena, devait être un lieu d’accueil pour les fidèles: l’énorme parvis extérieur s’étend vers l’intérieur, dans l’aire liturgique, avec le même style de pavements, comme pour souligner cette continuité entre extérieur et intérieur.

 

IMG_6633
Vue de l’Apocalypse

 

Les différents éléments historiques, religieux et architecturaux font de ce complexe, une destination d’incontestable intérêt pour les fidèles, tout comme pour ceux qui ne le sont pas.

IMG_6647
Sur le chemin de retour

 

Qui suis-je? Les 4 Évangélistes

Qui suis-je ? Je suis celui qui est représenté  avec un lion!

 

Photo 330
Je suis Saint Marc!

Je suis Saint-Marc! 

Marc est un Juif du Ier siècle, mentionné dans les Actes des Apôtres et différentes épîtres où il est désigné comme « Jean surnommé Marc » ou « Jean-Marc » et présenté comme proche des apôtres Pierre et Paul.
La tradition chrétienne lui attribue la rédaction de l’Évangile synoptique qui porte son nom dans le Nouveau Testament et a ajouté plusieurs récits concernant sa vie. Marc est devenu le symbole de la ville de Venise après un vol de ses reliques en Égypte par deux marchands vénitiens.

Qui suis-je ? Je suis celui qui est représenté avec un aigle!

 

Photo 326
Je suis Saint Jean !

Je suis Saint-Jean !

Jean est un Juif du Ier siècle devenu disciple de Jésus. Dans les évangiles synoptiques, évangile de Marc, évangile de Matthieu et évangile de Luc , Jean, apparaît dans les premiers de la liste des douze apôtres avec son frère Jacques dit le Majeur.
La tradition chrétienne attribue à l’apôtre Jean l’Évangile de Jean (elle identifie l’apôtre au « disciple que Jésus aimait »), ainsi que trois épîtres, et l’Apocalypse, dont l’auteur se présente comme ayant reçu une vision de Jésus-Christ dans l’île de Patmos : c’est le corpus johannique. Cependant, cette paternité est contestée par un grand nombre d’historiens modernes. Certains assimilent l’auteur de l’évangile dit « selon Jean » à Jean le Presbytre, et non à l’apôtre Jean.

Qui suis-je ? Je suis celui qui est représenté avec un ange!

 

Photo 325
Je suis Saint Matthieu!

Je suis Saint-Matthieu!

Matthieu-Lévi ou saint Matthieu, est un personnage juif lié à la Galilée qui apparaît pour la première fois dans les Évangiles synoptiques, où il est appelé soit Matthieu, soit Lévi. Il y est décrit comme un publicain percepteur d’impôts, qui rejoint Jésus pour devenir un de ses douze apôtres.
Pour les historiens modernes, il convient de dissocier l’apôtre Matthieu et le rédacteur de l’Évangile dit « selon Matthieu ». Il n’existe, dans l’historiographie récente sur les origines du christianisme, aucune information concernant l’apôtre Matthieu. Il n’apparaît que dans le Nouveau Testament.

Qui suis-je ? Je suis celui qui est représenté avec un taureau!

 

Photo 329
Je suis Saint Luc!

 

Je suis Saint Luc!

Luc l’évangéliste ou saint Luc est un personnage dont on sait peu de chose mais qui a rédigé une partie du Nouveau Testament. La tradition chrétienne le considère comme l’auteur de l’évangile qui porte son nom, ainsi que des Actes des Apôtres. Cette hypothèse est admise par le consensus historien.
Le christianisme le présente à partir du IIe siècle comme un Syrien d’Antioche, médecin de profession et disciple de Paul. Si cette thèse est aujourd’hui rejetée par la majorité des historiens, il n’en reste pas moins que Luc défend Paul contre ses détracteurs, afin de prouver qu’il mérite aussi bien que Pierre le titre d’apôtre, et se fait un ardent propagateur de ses idées, spécialement en ce qui concerne la justification (ou le salut) par la foi.

 

Pèlerinage en Italie (Sienne, Catherine de Sienne et ses reliques!)

eglise
Basilique San Domenico

La Basilique San Domenico, également connu sous le nom Basilica Cateriniana a commencée à être construite en 1226, mais fut agrandie au XIVe siècle en lui conférant son aspect gothique.

Comme beaucoup d’édifices des ordres mendiants de cette époque, elle fut bâtie en briques. Son plan est en croix égyptienne.

Elle contient plusieurs reliques de sainte Catherine de Sienne, dont la maison familiale, désormais un sanctuaire, se trouve à proximité.

La Cappella delle Volte est un ancien lieu de prière des religieuses dominicaines, lié à la vie de Catherine de Sienne.

catherine
Catherine de Sienne

Mais qui est Catherine de Sienne?

Religieuse italienne, célèbre par son action durant le Grand Schisme et par ses expériences mystiques. Avant-dernière de vingt-cinq enfants, Catherine Benincasa naquit à Sienne probablement le 25 mars 1347. Son père, teinturier, et sa mère, fille d’un poète, jouissaient d’une petite aisance. Catherine avait six ou sept ans quand le Christ lui apparut. Déjà elle menait une vie de mortification et de prière ; à vingt ans, elle fut admise parmi les tertiaires dominicaines.

On a exagéré le rôle politique de Catherine de Sienne, mais son influence de mystique fut immense. Ne sachant pas écrire, elle a dicté de nombreuses lettres et son célèbre Dialogue, colloque entre le Père éternel et la sainte, où d’acerbes critiques contre les mœurs du  siècle alternent avec des élans d’amour passionné pour l’Église et le salut des âmes. Catherine y expose une théologie fort riche sur les vertus, le péché et son châtiment, la pénitence et le Verbe incarné. Même si, comme on peut le penser, ses compagnons théologiens l’ont aidée dans la rédaction de ses écrits, ceux-ci sont animés d’un souffle qui lui est personnel.

Catherine de Sienne fut canonisée en 1461. Elle fut proclamée patronne secondaire de Rome en 1866, patronne de l’Italie en 1939 et docteur de l’Église en 1970. Sa fête est fixée au 29 avril.

La chapelle Sainte-Catherine conserve au centre un reliquaire avec la tête et le pouce de Catherine de Sienne.

 

StCatherine_3
Le reliquaire avec la tête et le pouce.

Qu’est-ce qu’un reliquaire?

Un reliquaire est un contenant destiné à recevoir des reliques. Historiquement, les reliquaires contenaient le corps, une partie du corps, un vêtement ou un objet ayant appartenu à un saint. Ils pouvaient prendre la forme d’un cercueil, d’une caisse en verre, d’un coffre, d’une fiole, d’une ampoule ou encore d’une capsule. Le contenu de certains reliquaires en dicte même la forme, qu’ils s’agissent de cœurs, de bustes, ou encore de pieds, de bras ou de jambes entières. Ces contenants devenaient à leur tour l’objet d’un culte ou, à tout le moins, d’une vénération certaine. À travers l’histoire et encore aujourd’hui, bien des rituels religieux et des processions sont articulés autour de reliques saintes.

Le reliquaire a évolué en parallèle de son aspect religieux et s’est retrouvé à désigner plus largement un objet rappelant une personne. Nous n’avons qu’à penser aux médaillons ou montres de poche contenant une photo ou une mèche de cheveux de l’être aimé, notamment.

 

 

Abbaye de Dormition à Jérusalem (Quelques femmes dans la Bible)

 

DSC01205
Abbaye de la Dormition à Jérusalem

Ce vaste sanctuaire néoroman s’élève sur le MONT SION ,
endroit où la Vierge selon la légende aurait sombré dans un sommeil éternel.
Marie aurait refusé de quitter la colline après la mort de son fils
et elle y aurait rendu son dernier soupir.

 

DSC01332
Gisant de Marie

 

Le gisant de la Vierge Marie, au centre de la crypte, est surmonté d’une coupole décorée de mosaïques. Au sommet est représenté le Christ, dans un geste d’accueil. Autour, les femmes de l’Ancien Testament, qui préfigurent la Vierge : Eve, avec sa mission d’écraser la tête du serpent, Myriam, la soeur de Moïse, Yaël, Judith, Ruth et Esther.

 

 

DSC01334
Coupole dorée au sommet est représenté le Christ, dans un geste d’accueil. Autour, les femmes de l’Ancien Testament, qui préfigurent la Vierge : Eve, avec sa mission d’écraser la tête du serpent, Myriam, la soeur de Moïse, Yaël, Judith, Ruth et Esther.